28/11/2003

50 minutes

Dans 3 heures, normalement je serai en train de mixer (enregistrer) mon émission radio de 50 minutes. Tout est fin prêt. J'ai passé la journée d'hier à faire mon texte et à choisir les morceaux de musique. Mon thème est "Les succès du cinéma belge francophone depuis les années 90". Le problème c'est que mon texte est truffé de 90 : il faut que je pense à dire nonante et pas quatre-vingts-dix ! ;-) J'ai même écrit nonante en toutes lettres parfois... Sinon, y'a pas trop de noms belges compliqués, c'est déjà ça.
En radio, c'est mon gros problème la prononciation des noms propres belges. "Vandenbroucke", par exemple ! Pfffff je l'ai répété au moins 100 fois et il faut encore que je réfléchisse pour bien dire "vâândéénbrouk" et non pas "venndèèènebrouk". De Lijn aussi, c'est pas facile. Chez moi, naturellement ça donne "De Laïïne" (comme dans Aïe!). Bon, c'est quand même moins pire que "De ligggene" ! ;o)

11:16 Écrit par C | Lien permanent | Commentaires (10) |  Facebook |

27/11/2003

Si elle savait que je parle d'elle sur un ordinateur !

Samedi, je retourne en France. Ca fait un bail ! Depuis fin août....
Je vais pouvoir aller faire le tour de la famille, donner des nouvelles, exhiber mon bel accent belge... :-) Aller voir mes grands-parents d'un côté, ma grand-mère de l'autre. D'ailleurs... j'me demande si c'est pas grâce à elle que je me suis chopée cet accent ?
Elle habite à la campagne, dans une ferme et elle parle une langue unique au monde. Un genre de patois francisé. Ca donne quelque chose comme : "I cré ben qu'au va mouiller d'main". Depuis mon enfance je baigne là-dedans, alors le Belge à côté, d'la balle ! :-)

12:15 Écrit par C | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

26/11/2003

Terrrrrib' !

Une nuit horrible : j'ai rêvé de M. Nobre Correia. LE professeur redouté de tous les étudiants de Journalisme.

Eléments d'explication J'ai une émission radio de 50 mn à réaliser dans le cadre des rapports de stage, et ce, pour M. Nobre.

Je devais passer en direct sur antenne à 10h00, or mon texte n'était pas écrit, mes morceaux musicaux n'étaient pas choisis non plus. Panique. Impossible. M. Nobre arrive, instant redouté, et il n'a pas de barbe (ça m'a marqué parce que normalement il en a une). Regard sans équivoque. Un gros "10h02" inscrit quelque part. J'ai failli, je n'ai pas assuré. Mon année est ratée.
FIN

Comment à 23 ans je peux me laisser impressionner par un prof au point qu'il vienne hanter mes nuits, euh non, quand même pas, ma nuit passée ?!!!! Riiiiiiiiiien à fout' ! M. Nobre vous me faites pas peur !
Hein, quoi ? Ce que je fais ? Euh, non, non, je travaille. Je tape mon texte pour mon émission, Monsieur, c'est juste que j'ai mis un joli fond d'écran pour que ce soit plus joli, hein... :-S
;o)

14:56 Écrit par C | Lien permanent | Commentaires (7) |  Facebook |

25/11/2003

Ayoptisée

Est-ce que quelqu'un peut m'expliquer pourquoi je viens de penser "J'ai envie de manger un Yop", alors que je n'ai pas envie de manger un Yop, que je ne mange jamais de Yop, et qu'il n'y a rien autour de moi qui ait pu, logiquement, me faire penser à un Yop ?

Je pense en permanence. Ca me dérange pas. Mais m'écouter penser, ça, ça me fait peur !

14:42 Écrit par C | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

ULB, 1ère

150 élèves qui doivent monter leur reportage.
3 ordinateurs de montage.

Cé le premier qui y'est qui l'a !
A la bataille du réveil, aujourd'hui, j'ai perdu... L'ULB a un côté militaire : faut souffrir pour que ça rentre.

09:27 Écrit par C | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook |

24/11/2003

8 et demi

Grosse journée : cours de 8 heures du mat' à 8 heures du soir ! Oui, allez savoir pourquoi, j'ai un cours de 18h à 20h00...c'est légal, ça ? C'est payé double, non, le travail de nuit ???
C'est même une journée très équilibrée : 6 heures de cours, tous bien étalés sur la journée, 6 heures de non cours. Ou l'art du "comment faire tout allongé quand on peut faire tout tassé". Le diplôme vous est délivré par l'ULB, experte dans ce domaine. Testé et approuvé.

17:37 Écrit par C | Lien permanent | Commentaires (5) |  Facebook |

Un seul, mais lequel !

Aujourd'hui, grand jour, j'assiste à mon 3ème cours de l'année. "Sociologie de la connaissance" que ça s'appelle, et c'est vachement intéressant, ça me rappelle la philo.
Fin du cours, le prof : "Bon ben la semaine prochaine ce sera le dernier cours, je ferai la conclusion."
Ah bon ???? Semaine prochaine, je serai en France, donc je n'aurai assisté qu'à un seul de ses cours ?!!!

Ben c'était bien la peine que je me lève à 6h40 (en théorie), 7h05 (en pratique) pour entendre ça !!!

11:05 Écrit par C | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

20/11/2003

Claquée

Ké journée ! Ca me fatigue d'être étudiante...
Levée tôt. Rassemble le mini disc, le micro, le câble, le gsm, le portefeuille, le porte-monnaie, le carnet de note, les stylos, les tartines. Tout ça ne peut pas tenir dans mon sac à main, of course, donc je prends ma sacoche (cé mon cartab', en fait :-) ). Départ prévu à 9h00, départ effectué à 9h10, évidemment.
Interview à 10h00, interviewée arrive à la demie.
Métro, reportage à 11h00. Rien à reporter avant 14h00. GSM à plat.
Tartines mangées seule sous la bruine. Couque au chocolat pour me venger.
15h35 : arrivée pour ma dernière interview. Pile du mini disc semble faiblir...
Métro, changement, métro, bus. Le voyage en bus est fructueux : depuis le matin je savais que quelque chose n'allait pas. Tilt! dans le bus : clefs restées dans sac à main... Mais fille désespérément optimiste. Vais sonner chez le voisin du dessus, au cas où. "Au cas où" devrait être rayé de mon système.
Direction La Bécasse (les Ixellois sauront). Coup de fil d'une cabine téléphonique (eh oui, plus de GSM j'ai dit) à mon amoureux. Capuccino bien bon et dérushage en attendant mon libérateur.
Il arrive, me délivre et on part ensemble. :-)

21:09 Écrit par C | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

19/11/2003

18h00 : dernière

Voilà, pour la dernière fois de ma vie je vais présenter le journal parlé de 18h00 sur Radio Campus. Je ne saurais parler davantage, les larmes étouffent déjà mes mots... Merci à l'équipe technique, aux étudiants du groupe 5, à mes supporters et à mon amoureux qui s'est tapé Radio Campus rien que pour moi.
Jamais je n'oublierai ces moments de bonheur, cette intensité de l'action et ce succès d'audimat.
Merci (larmes et je quitte la scène prestement, mon mouchoir blanc à bordures roses porté à mes yeux rougis (ouf j'ai pas mis de mascara ! ) ).
Rideau.

:o)

17:28 Écrit par C | Lien permanent | Commentaires (7) |  Facebook |

Dactylo

J'apprends........à...taper........ra...pide....ment. C'est pas .....de la tarte ...et c'est pas vraiment rapide.
Bon, allez, je reprends ma bonne vieille méthode à 2 doigts, sinon on va y coucher, hein. Mais c'est que je trouve franchement indispensable pour une future (j'espère !) journaliste de savoir taper correctement et rapidement. Après tout, normalement, je vais passer ma vie à taper des articles, donc ce serait une bonne chose que je sache faire. Enfin d'après moi, car l'ULB ne semble pas trouver ça indispensable, elle.

Mais le problème, c'est que ça fait déjà quelques années que je tape avec ma techniqe personnelle (genre aller chercher le "t" avec l'index main droite...). Donc bonjour les mauvais habitudes !...

Quan dje relis ce post, je me dis que ma vie est faite d'objectifs fantastiques !... ;o)

15:24 Écrit par C | Lien permanent | Commentaires (5) |  Facebook |

Sois sage !

Après avoir dîné, regardé la télé, fait de la musique, joué à la GameCube et regardé un épisode d'Albator, il est allé se coucher.
Parfois, il invite des copains à la maison.
Il aime pas aller chez le dentiste.
Il fait des batailles de guilis.
Le sortir du lit le matin relève de l'exploit.
Il dort avec une grosse peluche qui lui prend la moitié de son lit.

Non, pas 9. 29 ans... ;-)

11:23 Écrit par C | Lien permanent | Commentaires (8) |  Facebook |

18/11/2003

Le moral remonte

Chuis une bête !!!!! :-)
Ben ouais, ça pouvait pas durer longtemps cette démoralisation, ça me gonfle au bout d'un moment. :-)
Et là, coup de maître, enfin de maîtresse, j'ai réussi à caler mes 3 interviews jeudi ! Si c'est pas du travail de pro, ça, hein !!!

15:41 Écrit par C | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

Du mieux

La situation se débloque un peu...quoique ?
Le correcteur est arrivé avec une heure de retard, du coup les étudiants sont en correction, ça me fait un peu de calme. J'ai éteint cette fichue radio ! Et le mail que j'attendais est arrivé.

Par contre, toujours mal de tête... et grande efficacité : j'ai pris un rendez-vous pour une interview que j'ai dû annuler 30 minutes plus tard car me suis rendue compte que mon sujet ne convenait pas ( il fallait un sujet belge et j'avais pris un sujet français ( on se refait pas, hein
;-) ).
La journée va être trèèèèèèèès dure... snif, snif, sniffffffffffffffff !

12:16 Écrit par C | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

Râleuse, boudeuse, grincheuse

Pfff... Marre d'être perchée au 11ème depuis des jours entiers !...
Avec mal de tête en prime, correcteur qui devait être là à 10h00, étudiants qui ne tiennent plus en place, radio en bruit de fond permanent, attente d'un mail qui n'arrive pas, plein de trucs à faire mais impossible vue que coincée ici.

En bref, ras le pompon et vivement ché pas quand.

10:44 Écrit par C | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

17/11/2003

A la diète

Mon amoureux va aller voir une diététicienne et se mettre au régime. Je suis ra-vie !
De un, va plus rien avoir à bouffer et ça va me mettre de mauvais poil (les lecteurs réguliers de ce blog auront compris que je ne vis que pour la bouffe).
De deux, il va être d'une humeur terrible car victime de privations (je vois pas qui ça enchante de faire un régime).
De trois, une fois qu'il aura perdu, il va vouloir tester son pouvoir de séduction (déjà que les 20 Miss Belgique ont son numéro de téléphone).

Et pour toutes ces bonnes choses, il faut payer cette pouffiasse de diététicienne à la noix !!!

:o)

14:51 Écrit par C | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook |

15/11/2003

1ères impressions

Travailler sur son mémoire, ça donne faim !

Je sens qu'en mai je vais finir avec un pavé de 100 pages et une culotte de cheval sponsorisée par Côte d'Or...! Enfin, ça peut être joli un éléphant tatoué sur une fesse. Pis, plus elle est large, plus on le voit. T'en as pour ton argent au moins.

16:37 Écrit par C | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

14/11/2003

Mesdames et Messieurs

C'est un grand moment, un évènement unique, celui que l'on attendait tous ("tous" est ici à prendre dans un sens restrictif, soit comme synonyme de "moi") :
aujourd'hui a lieu l'inauguration de mon mémoire ! Les hostilités, euh... les festivités, pardon, sont officiellement ouvertes !

P.S. : les personnes raisonnables, intelligentes, sérieuses, consciencieuses sont priées de taire ce qu'elles savent et ainsi de m'épargner le "t'es pas en avance, hein...(avec la mimique reproche-désolé)". Merci. :-)

13:57 Écrit par C | Lien permanent | Commentaires (6) |  Facebook |

Vu

J'aime bien ce titre trouvé par le quotidien suisse Le Temps :

Washington cherche à qui rendre les clés de l'Irak
Face à l'agressivité accrue de la guérilla, George Bush décide d'accélérer le transfert de pouvoir aux Irakiens. L'urgence lui paraît d'autant plus grande que la CIA constate un basculement de la population en faveur des combattants armés.

C'est une très jolie expression pour dire se dépêtrer, se débarrasser, sortir de ce bourbier ou encore fucking Iraq. La neutralité suisse mène au grand art. :-)

10:24 Écrit par C | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

13/11/2003

Avis à la population !

Suite à une promotion éclair et grâce à mon immense talent de fille vachement douée, je suis présentatrice du journal parlé de Radio Campus ! Eh oui ! Ca impressionne, hein ? Je sais. :-))
En réalité, en tant qu'étudiante assistante je coache mes étudiants pendant leur semaine radio : on fait les flashes info de l'après-midi et le jp de 18h00 sur Radio Campus. Je suis pas du tout une bête, mais ça m'amuse bien. :-)

14:33 Écrit par C | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook |

Kékiyakivapa ?

4 jours sans poster un message ici...
Y'a kek'chose qui tourne pas rond chez moi...

En effet, chu over méga bookée matin midi et soir ! :-)

10:58 Écrit par C | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

09/11/2003

Sous la couette

Dans le lit conjugual, hier soir :

Cécile : "Dis, tu pourrais arrêter de tirer de façon impromptue, violente et irrespectueuse la couette, paske à chaque fois tu me réveilles, pis ça me donne froid !"
Laurent: "Oh !!!! C'est toi qui prend toute la couette !!! Je passe la moitié de la nuit les fesses à l'air !
Cécile: "Oui, ben moi, l'autre moitié de la nuit !"
Laurent: "Pfff"
Cécile : "Puisque c'est comme ça, à partir de dorénavant on fera couette à part !"
Laurent: "?"
Cécile: "Ouais, chacun sa couette."
Laurent: "Hé, hé :-)
...
...
Cécile: "T'as jusqu'à lundi pour t'en acheter une :o) "

10:44 Écrit par C | Lien permanent | Commentaires (17) |  Facebook |

07/11/2003

De l'art de rembarrer intelligemment les cons/connes

C'est un mail que j'ai trouvé sur le blog Fairy Violence:

"La scène qui suit a eu lieu dans un vol de la compagnie British Ainways entre Johannesburg et Londres : Une femme blanche, d'environ cinquante ans, s'assied à côté d'un noir. Visiblement perturbée, elle appelle l'hôtesse de l'air :

- Quel est votre problème, Madame? demande l'hôtesse.
- Mais vous ne le voyez pas donc pas? répond la dame. Vous m'avez placée à côté d'un noir. Je ne supporte pas de rester à côté d'un de ces êtres répugnants. Donnez-moi un autre siège.
- S'il vous plaît, calmez-vous, dit l'hôtesse. Presque toutes les places de ce vol sont prises. Je vais voir s'il y a une place disponible.
L'hôtesse s'éloigne et revient quelques minutes plus tard :
- Madame, comme je le pensais, il n'y a plus aucune place libre dans la classe économique. J'ai parlé au commandant et il m'a confirmé qu'il n'y a plus de place dans la classe exécutive. Toutefois, nous avons encore une place en première classe.
Avant que la dame puisse faire le moindre commentaire, l'hôtesse de l'air continue :
- Il est tout a fait inhabituel dans notre compagnie de permettre à une personne de classe économique de s'asseoir en première classe. Mais, vu les circonstances, le commandant trouve qu'il serait scandaleux d'obliger quelqu'un à s'asseoir à côté d'une personne aussi désagréable.
Et s'adressant au noir, l'hôtesse lui dit :
Donc, monsieur, si vous le souhaitez, prenez votre bagage à main car un siège en première classe vous attend.

Et tous les passagers autour, qui, choqués, assistaient à la scène, se levèrent et applaudirent...

Si tu es contre le racisme renvoie ce message à tous tes amis, mais n'efface pas ce message sans l'envoyer à au moins une personne........."

Bon, c'est peut-être British Airways qui fait circuler ce mail pour faire sa pub ;-) mais c'est un modèle de sens de la répartie quand même !

14:31 Écrit par C | Lien permanent | Commentaires (7) |  Facebook |

Faut que je le dise

Il faut que ça sorte. Que je fasse mon coming-out. Je ne peux plus me cacher plus longtemps. Je ne veux plus. Je dois sortir de ce silence étouffant, asphyxiant.

J'aime Sweek.
Voilà, c'est dit.

Je les ai revus en concert hier soir pour la 2ème fois en quinze jours, malheureusement le son était moins bon que la première fois (soucis techniques et salle qui ne rendait pas...). Malgré ça, ce sont de vraies bêtes !
Je vais lancer un fanclub, je crois. :-)

11:35 Écrit par C | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook |

06/11/2003

Sweek pour la bonne cause

En allant lire le blog de Sib qui m'a laissé un message sur le post précédent, j'apprends que Sweek participe à un concert ce soir. J'ai vu Sweek en compagnie d'Outsider, et franchement c'est à écouter au moins une fois dans sa vie. Et non, en fait, pas seulement à écouter, mais à voir sur scène. Je n'avais jamais vu un violoniste jouer de la sorte !!! Et l'un des guitaristes a un jeu de scène assez spectaculaire.
Enfin, tout ça pour dire qu'ils seront ce soir au Recyclart dans le cadre d'un concert pour sauver Belgorock poursuivi par la SABAM.
Plus d'infos ICI

14:55 Écrit par C | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Haut perchée

Un petit coucou du 11ème étage avant que mes étudiants m'assaillent de questions. :-) Le 11ème étage du bâtiment D est LA zone des journaleux de l'ULB. L'endroit où on se bat pour avoir les mac pour monter nos reportages, où on fait la file pour le mixage, où le stress est à son comble à 18h00, heure fatale du JP pour Radio Campus. Où l'on passe la moitié de sa vie d'étudiant en journalisme.
On ne devrait pas partir de l'ULB sans y laisser nos empreintes, façon Hollywood Boulevard !

09:48 Écrit par C | Lien permanent | Commentaires (7) |  Facebook |

04/11/2003

Future ex-étudiante ridée

Ben voilà, stages finis, maman partie et paf! SOS Assistance étudiants qui commence. En clair (et pour qu'y ait pas que moi qui comprenne mes posts ;-) ) je suis étudiante assistante pour les 1ères Licences en Journalisme. C'est comme ça tous les ans, des étudiants de 2ème Licence coachent le 1ères pour leurs travaux pratiques de radio et TV. On doit être enthousiastes, dynamiques, sérieux, efficaces, organisés, disponibles 35/24h et payés une misère... Des étudiants, quoi. :-)
'fin bon, faut pas que je me plaigne, j'ai un bon groupe, ils se débrouillent vraiment bien, c'est chouette.

Hier, je me suis demandée pour la première fois si j'allais pas m'embêter dans ma future vie professionnelle... Quand je vois ma vie d'étudiante où je fais des choses différentes tous les mois, je me demande...
Je me sens vieille à me poser des questions comme ça... ça doit être mon anniveraire qui approche. Un coup à se choper des rides. En voulant regarder à la fois le futur mais aussi le passé, d'office ça fait des plis ! Enfin, c'est toujours chic des rides intellectuelles... ;-)

21:47 Écrit par C | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

03/11/2003

P'tite joueuse !

Vous m'excuserez, hein, j'ai plein de choses à dire, mais là, je vais jouer au jeu des petits cochons (sur orisinal). :-)

22:01 Écrit par C | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

01/11/2003

Métaphysique des tubes

En ce samedi 1er novembre, un esprit flotte dans notre appartement. Sa présence est palpable. On le sent. On le voit même.
Etrange coïncidence en ce jour particulier...

L'esprit s'est répandu dans les méandres des entrailles du chauffe-eau. Plus d'eau chaude, donc esprit de sel pour ranimer l'animal.

13:11 Écrit par C | Lien permanent | Commentaires (5) |  Facebook |