30/09/2003

Testée

Aujourd'hui j'ai fait mon "test voix", histoire de voir si on peut me laisser un micro dans les mains ou pas. Bonne nouvelle : j'ai une voix qui passe. Mauvaise nouvelle : c'est pas encore ça. Bon, j'ai pas appris grand chose, on me l'avait déjà dit à l'unif. Le problème en télé (et en radio) c'est qu'il faut parvenir à parler naturellement, "comme si tu racontais l'histoire", sans chanter (c'est-à-dire sans moduler à l'excès) mais sans tomber dans l'opposé, soit être monotone. Comme j'ai naturellement tendance à chanter, j'ai applani la chose au point que c'est monocorde. Mais mon directeur de stage m'a dit que c'était normal.
Et ce qui est bien, c'est qu'il n'y a pas de recette miracle, même pas de définition exacte de ce qu'on veut. "Faut faire ci, mais pas trop. Un peu comme ça, tu vois. Imagine que... Enfin tu vois quoi." Ben non, moi j'vois pas. Mais bon, paraît qu'en écoutant des commentaires de pros et en s'entraînant, ça vient. Alors écoutons et entraînons-nous ! :-)

21:48 Écrit par C | Lien permanent | Commentaires (5) |  Facebook |

29/09/2003

RTBéenne

Eh bah, ça va me changer du rythme de L'Echo, hein !
Après le tranquille 10h30-18h30, je suis embarquée dans un 9h00-... . C'est dire ! :-)
Bon, ce soir je reste voir comment se passe le JT et demain je dois faire mes essais voix.
Tout un programme...

18:51 Écrit par C | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

28/09/2003

Au suivant !

Après L'Echo, passons à la RTBF JT en ce joli mois d'octobre !
Voyons, voyons les coulisses de cette institution, le making of du JT et l'effet Magellan.
1) j'espère que je pourrai bloguer !
2) je sais pas ce que je raconterai car je ne prendrai pas le risque de dévoiler les dessous du JT...je ne tiens pas à me fair rayer, hein !
3) j'espère que la cantine est bonne
4) j'espère qu'il y a une machine à chocolats :o)
5) ah oui, pis j'espère apprendre des trucs (mais bon, ça, c'est accessoire... :o) )

17:18 Écrit par C | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

27/09/2003

Blogs re-là

Voilà, je viens de remettre un peu d'ordre dans mes liens de blogs.
Depuis quelques jours il y en avait certains qui avaient disparu : c'est pas que je les boudais, hein ! Mais mon hacker est allé bricoler dans le code, pis il m'a mis le bazar...! Ouf que je suis une pro et que j'ai tout rétabli. :-)

13:51 Écrit par C | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Blogueurs et employeurs...

Un lien intéressant donné par jibi dans un commentaire, donc pour que tout le monde en profit je le poste :

Je viens de lire ceci...
www.pointblog.com/past/000255.htm et j'ai pensé à toi...
bonne lecture!
jibi

Merci jibi !
Je viens enfin de prendre le temps d'aller voir, et effectivement, c'est très intéressant. J'ai essayé de parler de mon stage à L'Echo en limitant les déclarations sur le journal, sur la façon dont on y travaille, etc... J'en suis restée à quelques impressions personnelles et à la machine à chocolats. :-)

Mais je crois que c'est pareil pour tout le monde, quelque soit le métier que l'on fasse : l'employeur ne doit pas toujours être ravi de voir ce qu'on dit de lui sur les blogs.

Tant qu'il n'y aura pas une législation claire...

12:29 Écrit par C | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

26/09/2003

Ce n'eeeeest qu'un auuuuu revoiiiiiiiiiiiiir

Toutes, toutes dernières heures à la rédaction de l'Echo...
J'ai fait mon p'tit tour, distribué mes chocolats. J'ai jamais parlé à autant de monde ici.

Petit snif...
Mais tellement fructueux ! :-)

17:09 Écrit par C | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

A découvrir se conjugue au plaisir

Un petit message pour dire que j'ai rajouté 2 blogs dans mes liens.
Celui de Lou, que je n'ai découvert qu'aujourd'hui et qui est en page d'accueil des blogs. C'est le papa de ce petit garçon qui nous raconte l'histoire de sa (leur) vie particulière. Cela respire le bonheur et nous remet en question. Un grand bien, donc.

Et le blog de Nicolas qui nous raconte sa vie quotidienne avec son style à lui, bien accrocheur. Et pis il fête ses 30 ans...pas d'bol... ;o)

12:29 Écrit par C | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Questions

C'est bizarre comme l'être humain se donne le droit de donner la mort à des criminels et de la refuser à des personnes qui la demandent...
Un criminel mérite plus la mort que quelqu'un qui souffre à un degré que l'on ne peut même pas imaginer sans le vivre ?
En quoi donner la mort à un malade qui la réclame pose-t-il plus problèmes que la donner à un condamné ? Alors même que si on peut avoir la certitude que quelqu'un est malade, on ne peut pas toujours avoir celle que le condamné est bien le responsable du crime (l'erreur est humaine)...

Bien sûr dans notre société europénne, la peine de mort n'existe plus. On en a compris l'inutilité. C'est un pas. Le deuxième serait peut-être d'apprendre à donner la mort quand cela est utile...

11:07 Écrit par C | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

25/09/2003

A marquer d'une croix blanche

Mais !.... Mais quelle journée !!!!
Ah la la ! mais quelle journée !!!
J'ai le sourire jusqu'aux oreilles pour les 6 mois à venir, là !
Ah la la ! Bon, je ne parle pas de l'excellente bonne nouvelle, pour que ça ne me porte pas la poisse car ce n'est pas encore fait. Mais pfffiouuuu... au-delà de mes espérances !

Mais quelle journée !

17:50 Écrit par C | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

Y'a des jours

Eh bien, quel début de journée !
D'abord aujourd'hui j'ai l'honneur d'assister aux réunions de la rédaction. Ensuite, j'ai deux articles à faire, dont un avec un de ses sujets...je ne pense pas avoir le droit de le divulguer ici. C'est pas un scoop, mais moi ça me fait bien rire. Et à l'instant, je viens de recevoir un appel d'un lecteur qui me félicite d'un de mes articles. 'fin, c'est surtout qu'il était content qu'on parle du sujet, hein, c'est pas vraiment pour ma prose, je pense. :-)

12:34 Écrit par C | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

24/09/2003

Business woman !

Eh bien ! je sors d'un de ces trucs !
Je viens de rédiger un article 100% pur Bourse, alors que je suis loin, mais alors très loin, vraiment trèèèèèèèès trèèèèèèèèès loin, d'être calée sur le sujet... Tout ça d'après une dépêche en anglais (alors la finance en anglais, je vous fais pas un dessin) et une interview (qui aurait pu être celle d'un Martien, ça n'aurait rien changé). Et en bonus, un petit mal de crâne bien persistant.
Bon, j'ai mis le temps, hein...mais mon nouveau chef du moment est satisfait du papier. On l'a revu ensemble, et zou ! J'ai même droit à mes initiales. ;-)

C'est comme mon 14 en stats,ça, je sais pas comment ça a pu m'arriver ? :-)

18:02 Écrit par C | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

ULB : attirance et répugnance...

3 mois que je n'y avais plus mis les pieds : après quelques approches à distance, j'ai renoué un contact physique avec l'ULB. Aaaah le 11ème...la section de journalisme... Juan et Giuseppe... la gentille secrétaire... les valves qui ne débordent pas encore...
Sensation ambivalente d'être contrainte à remettre les pieds là et du plaisir que cela procure... Le campus grouille, les bleus sont déjà aux épreuves, les horaires changent tous les quat' matins.
L'ULB : désir ardent de la quitter pour aller voguer ailleurs et certitude que j'en aurai la nostalgie. Quelle unif' quand même !

Bon, et avec tout ça, chuis formatée ! Gare aux 1ères Licences qui tomberont dans mon groupe... ;-)

14:43 Écrit par C | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

23/09/2003

Soirée de célibataire

Ca donne ça :
- vaisselle qui trempe, suivie d'une queue leu leu d'assiettes et autres poêles qui attendent leur tour (plaisir de voir du bordel normalement proscrit dans ce nid)
- poubelle qui pue à sortir (faut bien qu'il reste une occasion de râler contre le mâle qui n'a pas fait son devoir hebdomadaire)
- nouvelle émission de la RTBF qui marche toute seule dans le salon (substitut hallucinogène - j'ai vu Maître Capello- à la solitude :-) )
- fille en pantoufles, vieux gilet, la bouche pleine de chocolats, mais aussi de Dragibus pour varier, qui tape ses bêtise sur l'ordi, qui pour un soir est libre !!! (célibataire momentanée qui n'a pas à plaire et à envier en silence la bécane magique ou, si vous préférez, loque honteuse hypnotisée par ce qui sort d'un câble ADSL, mais j'aime moins, moi, personnellement)

21:14 Écrit par C | Lien permanent | Commentaires (5) |  Facebook |

Coup de chaud

Conférence ce matin, donc je rédige l'article cet après-midi. Et comme d'hab' je l'envois en relecture. Et je passe à autre chose.
Et voilà, que le relecteur s'amène vers moi, en me disant qu'il y a quelque chose (traduisez par "tout") qui le dérange dans mon article. Je ne prends pas assez de distance, je ne critique pas assez, je ne vais pas chercher ce qu'ont essayé de me cacher les conférenciers, etc... L'avant-titre ne va pas, cette phrase-ci, non plus... Moi je défends mon morceau, explique mes choix, je suis bien d'accord que j'offre une tribune à celui qui a fait la conférence, mais je n'ai pas d'éléments pour le contrecarrer.
Et bla bla bla pendant 5-10 mn.
Devant tout le monde.
1ère fois qu'on critique ainsi un de mes articles (surtout le coup du "tu prends pas assez de recul", ça fait mal pour une apprentie journaliste...)

Il part. Je me dis "merde", tout un mois de stage où on est plutôt content de moi, et vlan une fausse note. Pfff...
Je commence à reformuler la chose : son intervention m'a permis de me rendre compte que je ne m'étais certainement pas bien exprimée, manque d'explication et de clarté.

Et tous mes voisins qui viennent me voir et me disent : "T'inquiète pas t'sais, il chipote tout le temps. Moi il m'a fait ci, moi il m'a fait ça... C'est pas une pointure, hein, alors t'en fait pas."Même ma chef vient me voir pour me dire la même chose, et que je suis encore la seule ici auquel le relecteur ose s'en prendre. Tout le monde l'a renvoyé baladé depuis longtemps.

Ben moi je respire. Ouf !

17:32 Écrit par C | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Foire au pompon

Et alors le pire dans tout ça, c'est que j'ai même pas une malheureuse pièce de 50 cents pour m'acheter un Double Lait ! Et ça, c'est vraiment le pompon de chez pompon fait par le maître pompon de la pomponnerie de Pompon-Sous-Pont !

15:15 Écrit par C | Lien permanent | Commentaires (7) |  Facebook |

ULB chérie

Ca faisait longtemps. Ca me manquait pas. L'ULB et son incompétence est de retour.
La nouvelle du jour : ils me veulent comme assistante radio, télé et presse écrite. On doit être une douzaine à être réquisitionnés pour chapeauter les 1ères Licences.
Je ne pensais pas qu'ils me contacteraient car je ne suis pas une bête en radio (et il s'agit surtout d'assistance en radio). Et même, je n'espérais pas trop car c'est quand même prenant. Ben non, ça me tombe dessus. Bon, en soit, passons.
Mais là où ça devient ulbéen, c'est dans la façon de faire ! Parce que BIEN SUR c'est la veille de la formation qu'on me prévient ! et qu'on me demande de me libérer de mon stage. Et encore, on me prévient...façon de parler. On appelle une de mes copines, qui elle-même m'appelle car on n'arrive pas à me joindre. Ah ? ben j'ai pourtant un fixe avec un répondeur. "Ah oui, mais le message est tellement bizarre que j'étais pas sûr d'être chez toi." Evidemment, je donne des faux numéros à l'ULB, hein, ça va de soi.
Et, est-ce que c'est une raison d'attendre la veille pour me faire prévenir ??? Bon sang, quoi ! c'est pas un self-service !!! Mais ça m'énerve cette propension de l'ULB à croire que les étudiants sont à disposition, à SA disposition, à croire qu'ils n'ont pas d'autre vie que l'unif !!! Mais ça m'énerve !!!!
Alors, je rappelle l'ULB, je demande en quoi ça consiste d'être assistant, en quoi ça engage, quel temps ça prend, etc... Et là, réponse évasive du mec pour qui c'est pas grand-chose..."Et puis, vous êtes payés, hein". D'accord, et on te donne une rallonge pour ton mémoire ????????? Moi, je suis réticente, je demande des détails, je voudrais pouvoir y réfléchir. "Oui, mais tu sais, vous êtes désignés par les professeurs...vous n'avez pas vraiment à accepter ou non." Ah bon ? Eh bah, c'est un pompon de plus au bonnet, ça !
Bon, je râle, je ne sais pas vraiment si j'ai raison, si j'ai tort. La fait d'être choisie fait toujours plaisir, faut pas le nier. Et, je sais que ça peut-etre une expérience intéressante, et peut-être même un atout dans la bataille à la recherche d'un job plus tard. Mais ce que je ne supporte pas, c'est la façon de procéder de l'ULB. Toujours à la bourre, toujours à la masse, toujours rien à foutre de tout.
Un peu de respect, bon sang et un minimum d'organisation !

Pas la peine que je m'énerve. Je la ferai l'assistante, et je ferai les travaux qu'on a à rendre, je réussirai mes examens, et mon mémoire sera rendu à temps. J'aurai du temps à consacrer à mon amoureux, je gèrerai l'appart et je sortirai. Et je classerai les priorités dans l'ordre que J'aurai décidé, c'est-à-dire "amoureux, mémoire, examens" à égalité.
J'ai pas une tête de p'tite joueuse. Et faut pas m'énerver !

13:04 Écrit par C | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

22/09/2003

A fond le clavier !

Eh bah ! je sais pas si c'est le vin du déjeuner avec vous-savez-qui :-))) mais j'ai une de ses pêches scribouillardes ! 3 articles en 3 heures, c'est pas mal pour une débuttante. Surtout avec un papier de mon propre jus que y'aura mon nom en dessous.
Aaaah, une bonne journée, en somme.

Nan j'ai pas le cou, ou les chevilles, ou la tête qui gonfle ! J'aime bien ce lundi, c'est tout. :o)

18:09 Écrit par C | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Baptême de ministre

Vite fait, hein. Je passe juste vite fait sur les blogs car le lunch avec la ministre de l'Enseignement supérieur ne m'a pas mis en avance pour rédiger mon article suite à sa conférence.
Non, non, non, ce n'est pas encore un petit délire, c'est la stricte vérité : j'ai déjeuné à côté de Madame la ministre ! Oui, bon je sais, c'est pas le Président de la République française, mais bon, quand même hein !
Hé, hé. :-)

15:12 Écrit par C | Lien permanent | Commentaires (5) |  Facebook |

19/09/2003

Résultas

Et le grand vainqueur eeeeeeeeesssst :

rachmaninov avec "Fesse d'huître" !

A tester d'urgence sur l'entourage immédiat. :-)
Bon, le seul problème, c'est que rachmaninov n'a pas de blog ou n'en a pas laissé l'adresse, donc le lot du vainqueur tombe un peu à l'eau... Alors saluons également le performance de Chilan et de sa "Pellicule de ministre des Finances".

16:59 Écrit par C | Lien permanent | Commentaires (5) |  Facebook |

Concours : les mieux placés, à mi-parcours

On a un splendide "Fesse d'huître" de rachmaninov.
D'office, je demande une licence d'utilisation ! :-D

Un très bon "Espèce de macintosh" de jimich.

Et un très, mais alors très méchant "Pellicule de ministre des Finances" de Chilan.
Je crois que je vais le garder en réserve, celui-là, car il me plaît bien. Rien que d'imaginer la tête de l'autre quand tu lui sors ça !... :-))

14:15 Écrit par C | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Concours d'insultes

C'est vendredi, le week-end s'annonce beau, la journée va être raccourcie car c'est la loi du vendredi. Alors, au vu de la bonne humeur ambiante, je propose un petit jeu. Le "Concours d'insultes". C'est l'article du Vif (cf colonne à droite) qui me l'a inspiré. Voici les règles :

- l'insulte ne doit viser personne nommément
- elle ne doit pas contenir plus de 5 mots (article, liaisons, etc... compris)
- elle ne doit pas contenir des mots obcènes et/ou vulgaires
- l'insulte n'est pas méchante, mais taquine
- elle doit être originale (c'est-à-dire inventée)
- le nombre de propositions par personne est illimité

Le gagnant sera celui qui aura formulé l'insulte la plus originale, piquante et drôle à la fois. Il gagnera un post avec lien vers son blog.

Je lance le jeu dans les commentaires. Défoulez-vous ! ;-)

11:44 Écrit par C | Lien permanent | Commentaires (25) |  Facebook |

18/09/2003

Double crétine !

Hé, hé ! vu l'enthousiasme de tout le monde pour le Côte d'Or Double Lait (cf commentaires de Monologue existentiel), j'ai testé. Et je l'ai même, sur les conseils de PaKaL, trempé dans mon café. Mmmmm très bon...miam miam !
Et puis j'entends des bruits de smacks smacks tout près de moi. Et puis je réalise qu'il y a un retardataire qui est en train de faire son "tour de bonjour-bises-comment ça va". Mais le Double Lait trempé dans le café, ça s'étale, ça colle... sur les dents, sur les lèvres !!! Merci PaKaL pour le bon plan "j'ai l'air d'une cruche dès le matin"!!!! Mer-ci !

Bon, le pire a été évité : le retardataire n'est pas venu me bonjourner. P'têtre qu'il a vu que j'étais dans une situation délicate...

La gourmandise me perdra... et j'aime mieux ça qu'autre chose, d'ailleurs ! :-)

16:55 Écrit par C | Lien permanent | Commentaires (6) |  Facebook |

Fantaisie en délire mineur

Si on otait toutes les baleines des océans, le niveau de la mer baisserait de combien de centimètres ?

De nos jours, les chercheurs ne font vraiment plus rien !
C'est vrai quoi ! Paske avec le réchauffement climatique, les glaciers vont fondre, donc le niveau des océans va augmenter, donc on encourre des risques d'inondation préjudiciables à la survie de l'espèce humaine ! Alors qu'en otant les baleines - qui prennent chacune une place énorme je vous le rappelle ! - on pourrait rééquilibrer le niveau de la mer. Quant aux baleines, on les envoit en Afrique : avec la peau, on peut faire quantité de djembés, ce qui relancera le secteur culturel de l'économie africaine.
Avec la graisse, on fait des savons, des huiles essentielles et on en garde aussi une part pour lancer une production de confit de canard. Ce qui relancera les secteurs salle de bain et cuisine de l'économie africaine. Avec les phanons, on peut faire d'excellents tamis pour lancer une ruée vers l'or qui amènera des capitaux occidentaux et moyennorientaux sur le continent noir.
La queue, munie d'une bonne branche en bois d'ébène, fera une rame à pirogue très efficace (ça propulse quand même une baleine, alors une pirogue !!!). Les transports nationaux africains gagneront ainsi un temps précieux et pourront concurencer les péniches parisiennes. Les entrailles des baleines seront pilées à l'ancienne, et la bouillie rougeâtre qui en résultera sera cuite au feu de bois et vendu comme nourriture à chien en Europe (sauf en Grand-Bretagne car ils sont plus copains avec nous, y préfèrent Bush).
Avec les os on aménage un réseau de voie ferrée, qui sera ici, une voie ossue. C'est pour transporter la bouillie à chien vers l'Europe. Et puis la chair, on la donne aux travailleurs, paske avec toute cette industrie qui va reprendre ils auront bien besoin de vitamines ! Et Dieu sait que la baleine est riche en vitamines, minéraux et oligo-éléments transportés depuis des millénaires depuis la source naturelle de Volvic ou qué s'appélerio Quezac.

Allez, mon programme est fait, je me présente aux élections interstellaires de Greenpeace.
Et, accessoirement, je vérifie ma température... :o)

13:47 Écrit par C | Lien permanent | Commentaires (6) |  Facebook |

Les gentils bleus

Hier soir, dans le bus 71, il y a 3 p'tits jeunes qui discutent derrière moi. (prénoms fictifs)
Seb : "Eh, eh, j'ai eu que 4 heures de cours aujourd'hui !"
Lise : "Ben moi 2 ! C'est spec' comme semaine, y'a plein de cours qui se donnent pas."
Fred : "Ouais. Par contre c'est vraiment chouette, on rencontre plein de monde. Y sont tous super sympas !"
Lise : "Ouais ! T'as vu, rien qu'aujourd'hui on a déjà rencontré G. et on sort avec lui ce soir !"
Seb : "C'est vraiment trop bien. On va connaître plein de monde. Et plus tu connais du monde, plus tu sors !"
Lise : "Moi je vais faire mon baptême. Au moins je vais essayer, si ça me plaît pas j'arrête. Sophie, elle, elle le fait. Trop marrant. Tu la verrais !"
Fred : "Ouais, nan, c'est trop bien de voir tant de monde, l'année va être cool. Tu t'amuses, t'es pas obligé d'aller aux cours, ils s'en foutent."
Lise : "Oui, c'est vrai. Mais bon, faut bosser quand même. Y'a les exam' en janvier, hein."
Fred : "Ouais."
Seb : "Ouais."

Et moi j'écoutais ces p'tits nouveaux en me la jouant vieille étudiante, un sourire aux lèvres. ;-)

11:46 Écrit par C | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

17/09/2003

Enervée

Ras le pompon, ras la casquette, ras le schtroumpf, ras tout ce qui peut être rasé ! J'en ai marre, je m'énerfffe, cet ordi est un tas de composants décomposés qui va finir broyé sous les caisses de la grue d'à côté ! Si seulement je pouvais lui foutre des baffes, l'insulter tout haut, lui tirer la langue. Mais non ! faut que je me tienne bien, en plus. Faut que je souffre en silence.
J'ai 5 commentaires sur mon avant-avant-dernier post, et pas moyen, rien à faire, je n'en vois que 2. Et ça m'énerve car, comme tout le monde, j'aime bien les commentaires. Et en plus ils tombent bien car je m'ennuie. J'actualise et je clique, j'actualise et je clique, j'actualise, je ferme, je rouvre mon blog, je clique. Que le terre entière aille au diable !!! (version polie d'une expression qui l'est moins).
Déjà que j'ai pas de boulot, que j'ai un ordi pourri et que je me retiens d'aller faire un coucou à la machine à chocolats, le blog qui déconne, ça c'est trop.
Soit je dis à ma chef :"Tu me file du boulot ou je me tire", soit j'explose l'ordi, soit je donne du chocolat à la bête énervée pour l'apaiser 10 mn.
...
Je sens queje vais être victime d'une attaque lipidique d'ici peu...

16:45 Écrit par C | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Monologue existentiel

Cécile : "Pfff j'ai envie d'un chocolat..."
Cécile : "Non, tu ne dois pas. T'as même pas faim !"
Cécile : "Ben nan, mais j'm'ennuie..."
Cécile : "Et alors, c'est une raison pour te goinfrer ???"
Cécile : "Ouaiiiiis ! C'est pour parer à une profonde détresse et c'est reconnu médicalement !"
Cécile : "Pff nul l'argument"
Cécile : "Ils viennent juste de remplir la machine en plus..."
Cécile : "Je te ferai remarquer que tu prends des chocolats TOUS les jours en ce moment, et même DEUX hier !"
Cécile : "..."
Cécile : "A ce rythme, tu vas rater une place dans un journal pour motif :"Le postérieur de Mademoiselle n'est pas d'un format compatible avec les dimensions de nos chaises de bureau"
Cécile : "N'importe quoi ! Tout le monde sait qu'il n'y a aucune discrimination à l'embauche !"
Cécile : "Ouais allez, va manger ton chocolat, ça te clouera le bec..."

Hi, hi ! Ché che qu'on appéle une vichtoir chur choi-méme ! Quoi ? kechke vous digtes ? Faibleche de caragtére, manquche de bolongté ??? M'en fffout. Tré bon che chocolat. :-))
Ceci est de la fiction, ma volonté incorruptible (ceci est un mensonge) ne s'abandonne pas aujourd'hui aux bassesses chocolatières. Que les choses soit claires. :-)

16:01 Écrit par C | Lien permanent | Commentaires (10) |  Facebook |

La technologie non-technologique

Allez, un p'tit coup de râlerie ! Ca faisait longtemps, et ça fait du bien.
J'ai un ordinateur pourri depuis que j'ai changé de place ! Seigneur ! je ne m'y fais pas. Faut taper au marteau sur le clavier, la souris n'a pas de roulette, et je suppose qu'il doit y avoir 12 gars enchaînés en train de ramer dans la cave !!! Quelle lenteur ! mais comment le gars que je remplace peut travailler avec ça ? C'est pas possible ! Ca relève de l'exploitation, de la torture, du sadisme !
Le "clic clic enter cli clic url clic, clic clic" tu oublies. Faut prendre le rythme de la bête : "clllllliic ................. clllic clllic ................................ en-.... -ter .......... .................. .................................. ................ cllllllllliiic .............. ............. Message d'erreur."
Arrrrrrrrrrrrrrrgh, arrrrrrrrrrrgh et bullllllllllllllllllllllllllllshit !!!
Pour me calmer, je vais aller faire un petit tour dans la cave, hein... ;o)

14:10 Écrit par C | Lien permanent | Commentaires (8) |  Facebook |

Des acteurs en chair et en os

Soirée théâtre hier soir. Nous sommes allés voir "Tortilla de patatas" à la Toison d'Or. Vu le titre et vu le lieu, c'est du comique. Et c'était bien marrant. :-)

Tortilla de Patatas ou la chronique décapante d'un petit groupe de "golden boys and girls" dans les années 80, persuadés qu'une carte de membres à un tennis club va leur ouvrir les portes du pouvoir. Ils nous prouveront qu'on ne peut pas faire de Tortillas sans casser des oeufs.

En fait c'est la reprise, pour 10 jours seulement, de cette pièce qui a eu du succès l'année dernière.
Comédiens tous parfaits dans leur rôle, fringues 80'et allusions 80' itou. Franchement un bon moment, avec cette sensation incroyable de proximité avec les acteurs que nous offre le théâtre.
On n'y va pas assez souvent et on a tort !

Tortilla de Patatas c'est tous les soirs à 20h30 au Théatre de la Toison d'Or, du mardi 16 au jeudi 23 septembre. Et c'est pas cher : 13€ pour les grands adultes, 10€ pour les petits étudiants. Ne vous fiez pas au titre pas top et emmenez votre amoureux(se), ou encore bonne-maman, et même votre ado râleur et blasé. ;-)

N.B.: Je ne fais pas partie de la troupe, ni du théâtre, ni de la prod et je ne suis pas non plus sponsorisée par l'un d'eux.

11:42 Écrit par C | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

16/09/2003

Sujet de mémoire

On est le combien aujourd'hui ? Le 16, ah c'est une bonne date.
Le 16 septembre 2003 va donc être le jour d'une grande révélation : je dévoile au grand public mon sujet de mémoire.
Ne me demandez pas des détails, j'ai pas encore commencé à bosser dessus. Oui, je sais, je suis pas en avance. Oui, oui, je sais que je m'attaque à un gros morceau. Oui, oui, oui je sais que c'est un sujet un peu casse-gueule. Je saaaaaaaais !!!! :o) (fonction d'auto-dérision propre à l'être humain pour parer les attaques déprimantes de ses congénères, NDLR)

"L'impact des médias sur le sentiment d'insécurité"

Tadaaaaaaaa !

15:39 Écrit par C | Lien permanent | Commentaires (6) |  Facebook |

Le féminin du masculin

Hier soir, dans mon lit, je pensais. A tout et à rien, à je ne sais quoi. Et cette expression qui flottait "la part de féminité de l'homme". Elle me trottait dans l'esprit, comme ça, sans raison (du moins apparente). Mais elle m'agaçait, me tiraillait. Sourcils froncés, je sentais qu'il y avait quelque chose qui n'allait pas. Ca ne pouvait plus durer, alors je l'ai chopée et on s'est entretenue toutes les deux.
"La part de féminité de l'homme", ça veut dire quoi ? C'est ce que l'homme a de féminin. Donc ce sont les qualités que les hommes ont, alors qu'elles sont généralement attribuées aux femmes. Ca va être, par exemple, avoir besoin de tendresse, de douceur, être pourvu de sensibilité, voire même de subtilité (hi, hi, interprétation perso pour ce qui est du dernier :-) ). Et ces qualités, dites exclusivement féminines, on les retrouve dans l'homme. DONC elles ne sont PAS exclusivement féminines. L'homme les a naturellement en lui, il ne copie pas ça sur la femme. Il ne les lui a pas pris.
Sans compter, qu'en toute logique (mais c'est réducteur), le masculin est par définition le non-féminin. Comment le non-féminin pourrait avoir du féminin en lui ???
Bon, je suis d'accord que je prends les choses au pied de la lettre. Qu'on parle de "part de féminité dans l'homme" par simplification languagière. Mais c'est avec ce type de pensées, ces catégorisations du cerveau, qu'on en vient à se poser de mauvaises questions et à penser de travers.

13:32 Écrit par C | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook |