09/09/2003

De la dure condition du journaliste

Ca continue encore et encore. C'est que le début, d'accord, d'accord.
Je suis toujours préposée au Proche-Orient. Ca, ça va. Mais ce qui ne va pas, c'est que j'aime pas du tout qu'au point final de mon article survienne un §#&!*¤ d'attentat en Israel ! Grrrrrrrrrrrr !
Va falloir que j'aille leur dire deux mots à eux, là-bas !

17:32 Écrit par C | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.