30/08/2003

Extrait 4 : aïe, aïe, aïe...(1)

Nosara, le 11 août.
Le voyage vers Nosara a été plus que pénible. Premier moment difficile au Costa Rica. Deux heures de bus ici équivalent à traverser la manche en papillon. Du moins en ce qui concerne l'état de fatigue. En plus, c'est un véritable tape-cul. Malgré les prouesses du bus pour avancer sur les pistes défoncées et traverser les cours d'eau, cela reste un mauvais souvenir.
Comble de tout, Playa Nosara n'est indiquée nulle part. On ne sait pas où descendre. Conclusion, on aterrit au centre de Nosara, à 4 km de la plage... Nosara a bien un certain charme typique, mais ça n'en est pas moins un trou perdu ! 48 heures de transport difficiles pour passer d'un trou perdu à un autre... Non !
Heureusement, un type bien sympa nous emmène vers un couple de gens qui ont pu nous conduire à la plage. Moyennant 2000 colones (= 200 FB) tout de même. Il fallait qu'on se rende à la plage puisque c'est là que se trouve TOUS les hôtels. Puis on est quand même là pour voir les tortues.

11:58 Écrit par C | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

28/08/2003

Extrait 3 : le Laurent de nuit, une espèce en voie de disparition

Nicoya, le 10 août.
Laurent : "Me suis fait une overdose de spray anti-moustiques. J'ai dû sortir de la chambre pour prendre l'air. Un peu plus tard, c'est un chat qui passait son temps à miauler sur notre appui de fenêtre. Je chasse le chat...je me recouche.
Un lézard me chie dessus !! Beurk !!! Je me lève, me lave le visage en râlant. On se fait attaquer par un papillon de 6 mm (enragé). Je crie... Cécile râle. Bref, une bonne nuit."

22:12 Écrit par C | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

27/08/2003

Extrait 2 : premiers contacts

Ancla de Oro, Cabuya le 8 août.
La nuit a été agitée : pluie et vent jusqu'au petit matin. Depuis il pleut sans arrêt. Cela vient juste de s'arrêter il y a 30 minutes. La salle de bain était trempée...il y a des trous dans la tôle du toit...
Au p'tit dej' : café, jus de banane et pastèque, assiette garnie d'oeufs brouillés, de tortillas et de fruits frais.

17h00
On revient de Montezuma (un petit village touristique à côté de Cabuya). Aller et retour en bus très typique et très tape-cul. On a ramassé coquillages et morceaux de bois sur la plage.
Aux nouvelles : un crabe dans la salle de bain et une colonie de fourmis sur la cuvette des toilettes. Se passe pas une minute sans qu'on voit une bestiole !

18:38 Écrit par C | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

23/08/2003

Extrait 1 : l'arrivée

Ancla de Oro, Cabuya, le 7 août.
On fait la route de San José (la capitale) à Cabuya (où vit notre amie). Au bout d'un moment, la route, enfin le chemin, devient sportif : nids de poule, ornières, flaques de boue, descentes vertigineuses... Les 4 roues motrices enclenchées on s'est enfoncé dans la junle. De la verdure, des torrents, puis la mer à notre gauche. On discute bien avec le chauffeur qui est bien sympathique. On prend une "muchacha" locale (très locale) en stop. Puis, tout d'un coup le chauffeur arrête le 4x4 : des singes ! Vite, vite j'enfile mon 300 mm et je prends nos premières photos typiques (non, pas la muchacha ! les singes).
Peu de temps après, on arrive à l'Ancla de Oro. Valérie nous attend. On décharge, dit au revoir au chauffeur et on monte dans notre petite "cabina" sur pilotis. Il y en a 4 ou 5 ici, elles sont triangulaires, avec un toit vert et tout en bois à l'intérieur. Nos douche et toilettes sont dans une petite cabane 20 mètres derrière. Il fait lourd, mais pas lourd comme chez nous par temps d'orage. C'est autre chose. A la limite, un peu comme dans une serre. Mais c'est supportable. Par contre, qu'est-ce que ça plèke !!!
On s'installe avec Valérie sous notre cabina où un hamac est tendu. Et on discute là tout un moment.

18:43 Écrit par C | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook |

22/08/2003

Buenos dias !

Et voilà, nous sommes fraîchement rentrés de ce matin.
Le voyge a été fantastique, avec quelques moments difficiles et d'autres splendides. En tout cas, on a fait le plein de nature pour les mois à venir. :-)
D'ici peu je vous laisserai jeter un oeil sur quelques extraits de notre carnet de voyage... En attendant, bon week-end !

15:54 Écrit par C | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

04/08/2003

Buenos dias Costa Rica !

Le grand départ est demain, à 7h-et-je-sais-pas-combien ! Je passe sur les blogs 2 mn, entre la tousse de toilette à terminer et le gel de Monsieur à aller acheter.
Ce blog sera donc interrompu 2 bonnes semaines, à moins que l'on aille faire un saut dans un des innombrables cyber cafés de la région. Et il reprendra son cours normal si on ne s'est pas fait refoulé aux douanes américaines, si les terroristes ne choisissent pas nos dates de vol, si on ne se fait pas emporter par une coulée de boue (ou de lave, au choix), si on ne sa fait pas dévorer par un puma et si les moustiques nous trouvent pas frais.
Adios amigos ! :-)

16:09 Écrit par C | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

01/08/2003

1 mois

Même pas de grasse mat' aujourd'hui ! Par contre je viens de réaliser il y a quelques minutes que je suis face à un mois de vacances ! Je ne m'en étais même pas rendu compte avec tout ça. Et, comme vous l'imaginez bien, la sensation a été trèèèès agrrrrréable (ça c'est pour enfoncer le clou un peu plus) :o)
Et, puisque cela me manquait, je suis allée faire un tour à l'ULB, voir les valves et les indications pour les stages. Le campus était bien calme en cette belle matinée...ça fait une drôle d'impression... Enfin au 11ème (étage de la section journalisme) j'ai rencontré Juan (les anciens de Journalisme connaissent :-) ) qui revenait de filmer le Rallye des Gazelles (100% féminn, donc) en Algérie. Et on parle, et on parle, et il parle, parle, et pour finir on a passé plus d'une heure à discuter ! Mais, comme je suis, sans vouloir me répéter, en vacances...peu importe le temps.

14:27 Écrit par C | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |